• Lady Helen


    Lady Helen de Alison Goodman
    [TRILOGIE]

    Lady Helen

    Londres. Avril 1812... Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. 
    Mais une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. 
    Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. 
    Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilège et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ? 

     

  •  


    ♥ Ce que j'ai aimé  ♥

    - Les personnages. Tous sont développés de sorte que l'on ne peut savoir à qui se fier, ce qui rajoute du suspens à ce premier tome. Ils sont cependant tous attachants à leur manière.
    - L'originalité. L'univers anglais du XIXème siècle est sombre et mystérieux, le rajout du surnaturel démoniaque lui donne un charme en plus et de la violence inouïe. 
    - Le dynamisme. Durant l'histoire, de nombreux bals s'écoulent. Des descriptions colorées des tenues et des gestes de la haute société est magique et les discussions sombres pourtant qu'il peut y avoir durant les danses sont splendides.


    ♥ Ce qui est intéressant ♥

    Pour ce premier tome, je dirais que l'époque choisie rend l'histoire intéressante. Le développement du personnage de l’héroïne, et d'autres également, se retrouvent souvent bloquées ce a pu déranger certains lecteurs. Cependant ce blocage de développement est due simplement à la présentation de toutes les règles et codes de conduites de l'époque et de la condition inférieure de la femme.
     


    ♥ Ce qui m'a dérangé ♥

    - La façon de pensée de Lady Helen. On la veut intelligente et maligne, cependant ses décisions laissent parfois à désirer quant à son caractère voulu.
    - Les descriptions parfois trop longues.
    - La longue mise en place de l'univers.

     

    ♥ Bilan ♥

    Un roman à l'écriture fluide, que j'ai avalé en moins de deux jours (alors qu'il fait pourtant plus de 560 pages) à l'histoire intrigante. J'attends la suite avec impatience ! 



    votre commentaire
  •  

    ♥ Ce que j'ai aimé  ♥

    - Le développement du personnage principal. Dans le premier tome, Lady Helen et son caractère m'avait laissé assez... dubitative ? Un caractère fort décrit de manière superficielle qui n'apportait rien dans le fond. 
    Dans ce deuxième tome, Lady Helen et son caractère singulier a pu plus librement s'exprimer, se forger et se renforcer en apportant quelque chose de véritablement concret à l'histoire. Bien que l'on en attende encore plus de sa prise en main des événements et de sa destinée, son personnage fut beaucoup plus appréciable à suivre.

    - L'intrigue. Beaucoup plus complexe qu'au premier tome, l'intrigue nous tient tout le long du tome parce que l'on ignore autant que les personnages vers où divers révélations vont nous mener (a contrario du tome 1 où un simple choix devait se faire pour rejoindre ou non le Club des Mauvais Jours) 


    ♥ Ce qui est intéressant ♥

    Ce deuxième tome commence à forger à Lady Helen, personnage principal, une identité propre de plus en plus singulière en faisant percevoir l'émergence d'une certaine émancipation. Émancipation de sa famille, ou encore de Lord Carlston, mais néanmoins plus ou moins stoppée par les agissements du Duc de Selburn (que je ne relèverai pas pour ne pas vous spoiler) 
    De nombreuses révélations permettent à la fois de comprendre certains mystères et d'en complexifier d'autres, si bien qu'on ignore totalement où va nous mener le troisième tome de cette trilogie.
     

    ♥ Ce qui m'a dérangé ♥

    - Lord Carlston. Comme vous le verrez sans doute en le lisant, Lord Carlston perd à bien des égards sa domination et supériorité sur Lady Helen et les différents événements pour des raisons logiques liées à la trame de l'histoire. 
    Cependant, cette perte de prestige du personnage n'aurait pas dû conduire à un manque total de développement de sa présence et de sa relation avec Lady Helen qui se met à aller beaucoup plus vite avec beaucoup de subtilités et de jeux dans les dialogues entre les deux personnages. 
    Donc petite déception.

    - La fin. Bien que ce ne soit que le tome deux et que l'on attende la suite, la fin de ce tome fut pour moi une assez grande déception car en totale contradiction avec le développement de Lady Helen qui tend à s'émanciper de toute tutelle (en sachant que le Duc de Selburn est tout à fait insupportable)
     

    ♥ Bilan ♥

    Encore une fois finit en moins d'un week-end malgré son volume assez important (environ 590 pages au total), ce deuxième tome a globalement représenté une réussite pour cette trilogie.
    Le seul regret que j'ai fut la contradiction de cette fin de tome qui nous laisse cependant totalement en suspens vis à vis du prochain tome, ce qui est une bonne chose. 
    Une lecture toujours agréable, bien que je me sois quelque fois perdue.  


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique