• Réponse de Bougainville au vieux tahitien

     

    J’admire, monsieur, votre courage et loyauté envers votre peuple. Mais la vérité est que, malgré votre talent d’orateur, je ne partage ni votre point de vue ni vos arguments.
    Nous sommes dans le temps des grandes découvertes et s’est ainsi que naît l’envie de voyager et de regarder de nouveaux horizons et non ceux que nous connaissons.
    Jamais l’européen n’a été synonyme d’esclavagiste et voyageur celui de brigand ou barbare. Alors si vous vous dites innocents, je serais coupable de n’avoir rien fait, ou d’être un beau rêveur, car voyez-vous je n’ai ni bâtons, ni crois et ni armes aux mains.
    La peur des étrangers est un fardeau que l’homme connait depuis l’aube des temps et vous en êtes victime.
    Moi, européen, j’ai surpassé et sauté cette façade qui brisait le monde et je n’ai pas peur de prendre un bateau. Je n’ai pas peur de nouvelles terres, de nouveaux peuples et je n’ai pas peur de regarder au-delà de mon pays.
    J’apporte de nouvelles coutumes, vous me présentez les vôtres. Qui a écrit que certaines étaient meilleures que d’autres ? Nous les mélangeons et en inventons de nouvelles car la vie est faite de métissage, le monde change, et l’homme a toujours évolué de cette manière.
    Dîtes-moi, monsieur, êtes-vous xénophobe ou tout simplement égoïste ? Car sans doute avez-vous du mépris envers les vôtres qui connaîtront des choses que vous n’aurez le temps d’admirer. Tout est à tous mais pas aux autres que vous-même. Vous refusez égoïstement de laisser partir les tahitiens dont le destin est ailleurs, et c’est pour cela qu’ils me pleurent.
    La vérité, monsieur, est que l’avenir est aux jeunes et vous, vous allez mourir.


  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février à 15:27

    C'est un peu manichéen, comme vision... Pas sûr que ce soit réellement ce qu'aurait dit Bougainville (ou ce qu'aurait fait dire Diderot à Bougainville). Car si tu taxes la fermeture d'esprit, il semble bien ici que tu en fasses montre un peu, toi aussi... Enfin, je suis peut-être un peu sévère =) tu es en quelle classe ? ;)

    2
    Samedi 18 Février à 16:09

    Je suis en terminale, j'ai écrit ce texte il y a deux, pour un travail demandé en français. 
    Il est sûr que ce n'aurait pas été sa réponse, il fallait seulement s'opposer au tahitien et lui démontrer le contraire de ce qu'il pensait. 
    Je comprend donc tout à fait ce que tu peux en penser ;) 

      • Samedi 18 Février à 16:29

        Wow, la Seconde, ça date :') Mais du coup, comme tu étais déjà au lycée, c'est dommage que tu n'aies pas développé un peu plus ton texte pour le nuancer, et essayer de trouver des arguments plus fins (je veux dire, là, tu fonces un peu dans le tas, et en exagérant tu te places toi-même en tort :P)... Tu as écrit d'autres textes, récemment ? Ce serait intéressant de voir une évolution de ton style =)

    3
    Samedi 18 Février à 16:39

    Ahah ! Oui sans doute, mais le but n'était pas de montrer mes propres idées, mais plutôt les idées d'un Bougainville fictif, mais je suis d'accord avec toi !  
    Récemment, à part quelques fictions je n'ai pas écrit grand chose car je manque de temps et surtout de sujet intéressant. 
    D'ailleurs, si tu en as un, je suis partante ! ^^ 

      • Samedi 18 Février à 16:48

        De sujet intéressant ? Je ne sais pas, je ne te connais pas assez pour savoir ce qui saurait t'emballer :') Peut-être que tu pourrais essayer de reprendre les textes de ton blog ? Avec le temps (et la philo, vu que tu es en Terminale !), tu sauras peut-être les voir sous un oeil nouveau, et les réécrire en nuançant plus, en leur donnant plus de subtilités...

        Autrement, un joli sujet, qui marche tout le temps : "Regarde."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :